Les résultats‎ > ‎

Championnat du monde de kata 2012

Une médaille de bronze pour Dirk et Christophe !

132 couples de 33 pays participent aux 4e Championnats du Monde Kata

Pordenone (Italie) accueillait ces 22 et 23 septembre la 4ème édition des championnats du monde de judo kata.

La concurrence était rude pour nos 4 couples participants puisque pas moins de 133 couples provenant de vingt-huit nations étaient présents. A noter la défection de l'Iran qui avec 11 couples inscrits affichait pourtant des ambitions avant le championnat.

Pointés comme les favoris, le Japon a confirmé sa suprématie s'adjugeant -comme lors des 3 éditions précédentes- la médaille d'or dans les 5 katas. Les autres médailles sont remportées par des nations européennes et la Corée.
Podium (or-argent-bronze) :
1) Japon (5-0-0);
2) Italie (0-2-1);
3) Espagne (0-1-1)
4) Corée et Allemagne (0-1-0);
6) Belgique, France et Roumanie (0-0-1).


Au niveau belge, on peut se montrer satisfait des prestations de nos représentants.

A nouveau, Dirk (De Maerteleire) et Christophe (Inghelbrecht) se sont montrés à leur avantage puisqu'il s'empare du bronze en kime-no kata (24 couples). Ils s'affirment ainsi parmi les meilleurs mondiaux dans ce kata. Mention spéciale à Pierre (Stockmans) et à Romuald (Herman) qui terminent 5èmes de la finale dans ce même kata à un point seulement de la 4ème place (544 points).

En Juno-kata (31 couples), Anne (Ravays) et Nathalie (De Pauw) prennent la 7ème place (ex-aequo) sur 16 couples présents dans une poule difficile qui comptait les podiums du Championna d'Europe de cette année et du Championnat du monde 2011.

En goshin jutsu (30 couples), Yves (Engelen) et Didier (Terwinghe) se classent 9èmes dans leur poule de 15 couples. Leur prestation a été perturbé par un problème de judogi, qui a jeté un stress inutile empêchant de montrer leur meilleur kata.

Pas de représentants belges en katame-no kata (24 couples) et en nage-no kata (24 couples) où les frères Gilon, retenus en Belgique par des obligations familiales, auraient eu une belle carte à jouer.

A souligner le travail considérable de M. Michel Kozlowski qui a organisé la compétition de mains de maître malgré l’enjeu et le nombre record de participants (266).

 

Parmi les juges, on retrouvait à nouveau MM. Eric Veulemans et Raymond De Clercq.


Les résultats sont consultables en cliquant ici et téléchargeables au format pdf en bas de page.

Extraits d'articles disponibles sur le site de l'I.J.F.

"Domination Japonaise
Cette première journée a vu la domination des japonais : 3 épreuves, 3 titres et en Juno Kata, un record pour les japonaises Yokoyama et Omori. 4 championnats du monde … pour 4 titres ! Belle prestation également pour les Italiennes et première médaille mondiale pour la France. En Nage No Kata, les tenants du titre Sakamoto – YokoYama (Japon) conservent leur titre. A remarquer dans cette catégorie l’arrivée des Coréens avec une très belle 2ème place et le retour de la paire Roumaine Surla – Fleisz, déjà classée en 2009 et 2010. En Katame No Kata, le podium a été entièrement renouvelé.
Les championnats du monde viennent de se terminer avec les 2 dernières épreuves : Kime No Kata (24 couples engagés) , et Goshin Jitsu (30 couples engagés) .
Pas de surprise , les couples Japonais ont dominé les 2 catégories. En Kime No Kata le couple IMANO et SHIMIZU succèdent aux triple champions du monde Japonais TAKEISHI et UEMATSU. Les Espagnols BLAS et CHUNG se classent 2ème comme en 2009 et 2010 et pour la 3ème place la Belgique obtient sa première médaille mondiale avec DE MARTELEIRE et INGHELBRECHT.
Même scénario en Goshin Jitsu, les Japonais TAKEDA et MIYAZAKI succèdent à leurs compatriotes HAMERA et YAMAZI, 3 fois champions du monde. Seconds , comme en 2010 et 2011, les italiens VOLPI et CALDERINI. Troisièmes les Espagnols VERANO et GONZALES, 3èmes en 2009 et 2011.

"Une grande qualité" pour le Président de la FIJ
M. Marius VIZER, présent lors de l’événement, a déclaré que « ces championnats se sont révélés d’une grande qualité, et qu’il faut leur donner  plus d’ampleur et de professionnalisme … cela a été un grand événement, nous sommes sur la bonne voie. »
 
Pour M. UEMURA , Président de la Fédération Japonaise et du Kodokan « le développement du judo passe aussi par les compétitions de Kata, c’est une activité qu’il faut promouvoir et soutenir par des actions ». Pour preuve les championnats du monde 2013 devraient se dérouler au Japon dans la salle mythique du Kodokan.
 
Satisfaction pour le Comité d'Organisation
Côté comité d’organisation et son président Stephano Stefanel « je suis satisfait et je félicite toute mon équipe et de tous les partenaires pour leur implication. J’espère que les délégations ont été satisfaites ». Même discours pour le maire de la ville M. Claudio Pedrotti « Toute une ville et la région se sont mobilisés pour cet événement, ce fut un grand moment pour nous ».

Pour conclure M. Franco Cappelleti, directeur de la Commission katas pour la FIJ, mesure la progression positive dans tous les domaines « les championnats du monde ont été créés il y a 4 ans, aujourd’hui nous avons la satisfaction de constater que de plus en plus de pays participent, que le niveau technique est excellent et que le nombre de pays médaillés augmente. Je souhaite que cette compétition trouve sa place parmi les grands événements organisés par la FIJ ».

Publié le 24 septembre 2012.
Ċ
Luc Pirson,
24 sept. 2012 à 04:06