Les résultats‎ > ‎

Championnat du monde de kata 2014 à Malaga (ESP)

Présentation :

Ces 20 et 21 septembre 2014, la 6ème édition du Championnat du monde de kata s'est déroulée à Malaga (Espagne).

111 couples venant de 28 pays des 5 continents étaient inscrits dans les 5 katas au programme.

Le niveau était relevé avec 11 des 15 médaillés de 2013 et le retour des très performants iraniens.

Au niveau belge, 5 couples ont défendu nos couleurs.

Résultats :

Nage-no Kata (23 couples) :
1. Michito SAKAMOTO – Takayuki YOKOYAMA - JPN - 447 pts.
2. Julian SURLA – Aurelian Ciprian FLEISZ - ROU - 440 pts 
3. Sunhyung LEE – Minho JO - KOR - 439 pts.
4. Jean-Philippe GILON – Nicolas GILON - BEL - 431 pts.
5. Mohammadjavad BESHARATINIA- Moshen GHASEMLOU - IRA - 430 pts. 
6. Mauro COLLINI – Tommaso RONDININI - ITA - 429 pts.

"Même podium que l'an dernier ... les japonais reprennent leur titre, les roumains se placent à la seconde place, les coréens, vainqueurs l'an dernier, prennent la troisième place !"  (Source : IJF).

Nos représentants Jean-Philippe et Nicolas (Gilon) parviennent à sortir d'une poule difficile. En finale, ils se classent comme l'an dernier au pied du podium, à seulement 8 points de la médaille de bronze. Cette place confirme qu'il figure parmi les tout meilleurs mondiaux en nage-no.

Juno kata (20 couples) :
1. Wolfgang DAX-ROMSWINKEL - Ulla LOOSEN - GER - 444 pts.
2. Etsuko YOKOYAMA – Chigusa OMORI - JPN - 442 pts.
3. Alina ZAHARIA - Alina CHERU - ROU - 440 pts.
4. Emmanuel WIRTZ – Armelle VOINDROT - FRA - 427 pts.
5. Manuel GARCIA – Vicente PICAZO - ESP - 426 pts.
6. Pitima THAWEERATTANASINP – Chuthathip BAMPENBOON - THA - 421 pts.

"Une surprise inattendue ...le titre en Juno Kata remporté par l'équipe allemande! Le ... premier titre pour l'Europe dans un championnat du monde de Kata. Pour la première fois, après 7 ans, ce n'est pas le couple japonais YOKOYAMA-OMORI qui prend la première place. L'équipe mixte allemand Wolfgang DAX-ROMSWINKEL et Ulla LOOSEN mettre un terme à la domination japonaise Le podium est complété par le couple roumain Alina Zaharias et Alina CHERUS." (Source : IJF).

Nathalie (De Pauw) et An (Roelands) se placent à une belle 5ème place dans leur poule de 10, ce qui ne leur permet cependant pas de participer à la finale.

Katame-no kata (26 couples) :
1. Satoshi NAKAYAMA- Seiji HAYASHI - JPN - 466 pts.
2. Andrea FREGNAN – Stefano MOREGOLA - ITA - 430 pts.
3. Mojtaba BAJELAN – Seyed Reza ROUHANI ESFAHANI - IRI - 428 pts.
4. Stefano PROIETTI- Alessandro VARAZI - ITA - 427 pts.
5. Juan GOICOECHANDIA –Roberto P-VILLAR - ESP - 410 pts.
6. Heo JAEYOUNG- Seo MYUNGGEUN - KOR - 407 pts.

"Les japonais NAKAYAMA-HAYASHI conservent leur titre, les italiens remportent la seconde place et les iraniens la médaille de bronze." (Source : IJF).

Gérard (Peeters) et Eddy (Lamblot) ne sont pas parvenus à s'extraire des qualifications pour le tour final en terminant 10èmes de leur poule de 13 couples.

Kime-no kata (22 couples) :
1. TAKEISHI Kenji - UEMATSU Koji – JPN – 586 pts.
2. BARDIGARMROUDI Abdolvahab - ROUHOLLAHZADEH Seyedyashar -IRA- 566 pts.
3. BLAS Fernando - CHUNG U Chan- SPA- 565 pts.
4. DE MAERTELEIRE Dirk - INGHELBRECHT Christophe- BEL- 555 pts.
5. BEGA Stephane - MARQUES Gregory- FRA- 553 pts.
6. VICENS Miguel Angel - VICENS Antoni- SPA-547 pts.
"Les japonais reconduise leur titre de 2013 tandis que les iraniens terminent seconds et les espagnols remportent leur première médaille (bronze) au terme d'une impressionnante démonstration " (Source : IJF).

Dirk (De Maerteleire) et Christophe (Inghelbrecht), médaillés de bronze en 2012, sortaient 3èmes de leur poule et gagnaient ainsi le droit de disputer le tour final. Comme les frères Gilon la veille, ils se plaçaient à la plus mauvaise place, la 4ème, ce qui constitue en réalité une réelle performance à ce niveau mondial.

Goshin Jutsu (20 couples) :
1. MIYAMOTO Hideki - WATANABE Masaki – JPN – 612 pts.
2.  VOLPI Ubaldo - CALDERINI Maurizio – ITA – 595 pts.
3. NAJAFI Mohammadhassan - KARIMINASER Alireza – IRI- 581 pts.
4. GONCALVES Pedro - MOREIRA Paulo – POR – 576 pts.
5. ENGELEN Yves - TERWINGHE Didier- BEL- 573 pts.
6. DOTTA Marco - DURIGON Marco – ITA- 542 pts.

Yves (Engelen) et Didier (Terwinghe) démontraient leur progression constante puisqu'ils parvenaient à se hisser en finale en prenant une belle 2ème place dans leur poule préliminaire. En finale, ils prenaient la 5ème place à 8 points de la 3ème place.
Dans l'autre groupe, Romual (Herman) et Geofrey (Van Hecke) terminaient 4ème derrière les futurs "podiumés" de la finale.


Les officiels belges

Messieurs Eric Veulemans et Raymond de Clercq ont officié comme juges tandis que Monsieur Michel Kozlowski faisait partie de l'équipe de la FIJ.
Daniel Guldemont a encadré la délégation et participera au séminaire en vue d'un futur examen pour l'obtention de la licence FIJ.
Il faut également souligner la présence au niveau de la FFBJ du Président M. Michel BERTRAND et du Vice Président M. Eric DIGIUNO venus découvrir un championnat mondial de kata et encourager nos compatriotes.

Bilan

L'absence de médailles ne doit pas minimiser les excellentes performances de nos compatriotes dans un contexte toujours plus concurrentiel.
Retenons non seulement les 3 couples finalistes mais aussi les 2 quatrièmes places (en nage-no et en kime-no) et la 5ème place (en goshin).

Au niveau mondial, les japonais -même s'ils perdent leur titre en juno- restent les leaders avec 4 médailles d'or et une d'argent. Autre nation asiatique, les iraniens reviennent en force avec 4 finalistes qui remportent 1 médailles d'argent et 2 de bronze.
Au niveau européen, les Italiens sont toujours bien présents (5 finalistes - 2 médailles d'argent); les espagnols placent 4 finalistes (1 médaille de bronze).

Premières photos 

(Source : Fédération royale espagnole de judo) :

Séminaire katas

Les lundi 22 et mardi 23 s'est tenu un séminaire portant sur les 5 katas dirigés par des experts du kodokan. Parmi les 180 participants, l'on retrouvait plusieurs compétiteurs et juges belges.
Suite au désistement de l'uké japonais, Nicolas Gilon a officié en tant d'uke pour la démonstration en nage-no-kata avec le champion du monde. Ce couple a été supervisé par un haut membre du KODOKAN, Me Fujitai. Malgré l'absence d'automatismes, Nicolas et son partenaire ont réalisé une prestation d'un niveau exceptionnel ! Nicolas a d'ailleurs été chaudement félicité par la commission IJF et les représentants du KODOKAN !